Le Tibet est occupé par la Chine depuis 1950. Le choix des tibétains et du Dalai Lama de résister "pacifiquement" à ce "génocide culturel", qui a déjà fait plus d'1 millions de morts, donne une vision très incomplète de la réalité des choses.