Le Sud Est Asiatique reste sous les eaux. Après le Bangladesh, l'Afrique, c'est aujourd'hui le Viêt Nam qui est touché par les inondations les plus importantes depuis plusieurs dizaines d'années. Comme toujours, ces "urgences" sont peu visibles et moins spectaculaires que les tremblements de terre tout en faisant des centaines de milliers de "déplacés". Ils ne sont pas morts, pas blessés, mais sans abris et sans ressources. Les secours sont difficiles. Le réchauffement climatique ne va pas faire diminuer les inondations, bien au contraire.