L’organisation mondiale de "la mal-santé", une critique virulente de la technocratie de l'agence mondiale de la santé des nations unies, qui semble bien loin des besoins urgents immédiats de terrain. L'humanitaire se doit d'être équitable !