Dans les régions Analanjirofo et Atsinanana (côte Est) où le cyclone Bingiza a atterri, les autorités évoquent des risques liés à la montée des eaux. Les habitants des zones de basse altitude ont ainsi été priés d’évacuer les lieux face au danger que représentent les rivières en crue.

Selon le dernier point météorologique, le cyclone tropical intense Bingiza souffle sur le district de Mandritsara, dans la région Sofia (nord-ouest), depuis 12 heures jusqu’à maintenant. Il poursuit son déplacement vers l’Ouest apportant des pluies abondantes et des rafales de vent dépassant les 200km/h. On enregistre par ailleurs des vents moyens de plus de 150km/h sur les régions Analanjirofo, Atsinanana, Diana et Sava (côtes Est et Nord-est). Bingiza devrait sortir en mer dans le canal de Mozambique demain mardi 15 février aux alentours de 18 heures, selon les prévisions météorologiques.

Une réunion de coordination est prévue ce soir à Fénérive pour tenter d'avoir des informations plus précises. Mais pour l’heure, le bilan des dégâts tarde à venir en raison de la dégradation des moyens de communication dans les zones sinistrées. L'accès sur Mananara depuis Fénérive Est sera de toute façon très difficile.