La fiche technique de l'Institut ce Veille Sanitaire :

Situation actuelle

Le 22/04/2009 les autorités ont déclaré un état d’alerte nationale. Les écoles et universités ont été fermées à Mexico City et les rassemblements (concerts…) ont été annulés.

Depuis début/mi-mars 2009, plusieurs centaines de cas d’infections respiratoires aigues (environ 900 selon les données disponibles à ce stade) ont été notifiées dont près de 60 décès.

Ces cas ont présenté un syndrome grippal, dont plusieurs marqués par une aggravation rapide en 4 à 6 jours.

Les cas décédés seraient des personnes âgées de 5 à 45 ans. Il n’y a pas de décès chez des personnes de moins de 3 ans ou de plus de 60 ans.

Les données disponibles témoignent d’une co-circulation concomitante de plusieurs souches d’influenza humaines:

A - Brisbane/59/2007 (H1N1) isolée dans 6 cas sur 57 typées en 2008-2009) 
B - Florida/04/2006 dans 1 cas sur 57
A (H1) dans 19 cas sur 57
A (H3) dans 30 cas sur 57
PCR MD Infl B / IHA B dans 1 cas sur 57

Environ deux cas avec pneumopathie sur trois ont nécessité une ventilation assistée. On ignore la part des cas avec pneumopathie parmi les cas notifiés à ce jour.

La souche A(H1N1) porcine est en cause dans au moins 20 décès au Mexique.

4 régions du Mexique ont notifié des cas à ce jour

  • Mexico City (District Fédéral) : environ 850 cas dont 60 décès
  • San Luis Potosi : 14 cas dont 3 décès
  • Baja Californie : 2 décès
  • Oaxaca, 1 cas décédé (à confirmer)

Certaines des souches identifiées sont de l’influenza A et B. Des investigations supplémentaires sont en cours afin d’identifier d’autres souches en cause dans l’épidémie.

Les virus de la grippe aviaire A (H5N1) et du SRAS ont été officiellement écartés par les autorités mexicaines.

Commentaire :

Il est probable que le système de surveillance mis en place au Mexique détecte préférentiellement les cas sévères de syndrome grippal. Le taux d’attaque exact n’est pas disponible à ce stade. Néanmoins la létalité élevée, tout du moins observée aux alentours de Mexico City, et le fait que de jeunes adultes soient décédés, sont préoccupants. La situation est rendue plus complexe par la co-circulation de plusieurs souches d’influenza. L’alerte donnée au niveau national montre l’attention extrême portée à cette épidémie par les autorités du pays.

Des mesures de surveillance et de détection active autour des cas ayant été activées, on s’attend à une augmentation rapide du nombre de cas rapportés dans les jours à venir. Par ailleurs, 8 cas humains de grippe A (H1N1) porcine (tous bénins) ont été confirmés dans le sud des Etats-Unis dans les états de Californie et du Texas (cf. document A(H1N1) USA du 25/04/09).

On ne dispose pas de détails définitifs (origine humaine ou porcine) sur la souche A(H1N1) isolée au Mexique. On ignore donc à ce stade comment les deux événements sont liés.