Alors que la guerre à Gaza entre dans sa troisième semaine et a fait, selon les dernières estimations, plus de 900 victimes et près de 4000 blessés, l'aide internationale n'arrive toujours qu'au compte-goutte. Aucune ONG médicale Française n'était parvenue à entrer dans la bande de Gaza depuis le début du conflit.

Après 3 heures de route en voiture depuis le Caire, l'équipe a rejoint ce matin le point de frontière de Rafah, limitrophe à la Bande de Gaza, côté Egyptien.

S'en est suivie une longue attente à Rafah en vue d'obtenir la coordination avec les Israéliens. Après plusieurs heures de suspens, l'équipe médicale de Help Doctors est finalement parvenue à entrer dans la bande de Gaza, où elle a été prise en charge par une ambulance du croissant rouge Palestinien qui l'a conduit à l'hôpital de Khan Younes, où ils passeront leur première nuit.

Cet hôpital n'étant pas doté de plateau chirurgical, un déplacement sur Gaza ville est prévu dès demain afin d'apporter une aide à l'hôpital d'Al-Chifa où plus de 1000 patients sont reçus, pour une capacité de 400 lits.

L'équipe Help Doctors a d'emblée pu constater les problèmes d'accès à l'eau potable et aux denrées alimentaires (insuffisance en riz, pain et eau potable). Un médecin Palestinien rapportait à un membre de l'équipe que "cela fait une semaine que je ne mange que du pain et du fromage".

Vous pouvez nous soutenir en finançant "le fonds d'Urgences Gaza".