L'intensification du conflit armé se conjugue aux effets de la sécheresse catastrophique qui frappe le centre du pays. Une inflation importante et l'augmentation du prix des produits de base dans le monde entier aggravent encore la situation. "Les conditions de vie d'innombrables familles sont extrêmement dures. Les gens sont épuisés par cette lutte sans fin pour la survie. Se procurer de l'eau et de la nourriture pour les siens est un défi quotidien. Il est aussi toujours plus difficile de trouver un abri et d'avoir accès à des soins de santé", a affirmé Pascal Hundt.

Toujours plus de localités du centre et du sud du pays ont été le théâtre d'affrontements armés, tandis que les combats continuent d'être particulièrement intenses dans la capitale Mogadiscio, signale le CICR. Depuis janvier, plus de 1300 blessés par arme ont été admis dans les deux principaux hôpitaux de Mogadiscio (Keysaney et Medina): un tiers étaient des femmes et des enfants. Au cours des semaines à venir, l'institution prévoit de distribuer des rations alimentaires pour quatre mois à 435 000 bénéficiaires. Par ailleurs, quelque 150 000 personnes recevront des articles de première nécessité, tels que couvertures, matériel pour la construction d'abris et assortiments d'ustensiles de cuisine.

Depuis la mi-février, 2,3 millions de litres d'eau ont été distribués chaque jour à 470 000 personnes dans 400 endroits différents. Plus de 268 000 personnes ont reçu du matériel pour la construction d'abris et des articles ménagers de première nécessité, et près de 100 000 autres des rations alimentaires pour un mois, précise le CICR.

(belga/7sur7) 04/06/08 12h59