DACCA (AFP) — La marine américaine a achevé sa mission d'assistance au Bangladesh, où le cyclone Sidr s'est abattu le 15 novembre sur les régions méridionales, y faisant près de 3.300 morts et y provoquant une catastrophe humanitaire, a annoncé vendredi l'ambassade des Etats-Unis à Dacca.

Par ailleurs, une ONG de médecins français sur place a averti que la population de ce pays déshérité allait au devant de graves problèmes sanitaires si l'aide ne s'accélérait pas.

Les Etats-Unis avaient envoyé au Bangladesh, un pays musulman laïc, deux bâtiments navals transportant 3.500 "marines" et des dizaines d'hélicoptères.

Le navire USS Tarawa a achevé sa mission jeudi et devrait appareiller dans deux ou trois jours. L'USS Kearsarge est reparti lundi, a fait savoir un porte-parole de la représentation diplomatique américaine.

Pendant plus de deux semaines, des millions de litres d'eau potable ont été produits à bord des bateaux et acheminés à terre. Les "marines" ont distribué des vivres et des médicaments aux millions de sinistrés.

Au cours d'une cérémonie à Dacca, le général Masududdin Ahmed Chowdhury a "chaleureusement" remercié les forces armées américaines, assurant que "leur présence resterait inscrite dans les coeurs de millions" de Bangladais.

"L'ambassade des Etats-Unis reste sur place", par le biais de l'agence gouvernementale USAID, lui a promis sa chargée d'affaires Geeta Pasi.

Trois semaines après le pire cyclone survenu en deux décennies au Bangladesh, 2,6 millions de personnes ont besoin d'une aide immédiate, sans laquelle elles risquent de mourir, a averti cette semaine l'ONU. Sidr a fait 3.256 morts et 8,5 millions de sinistrés. Au final, le bilan devrait dépasser les 4.000 tués, selon les autorités.

Car "à certains endroits, la condition des survivants s'est détériorée et beaucoup qui auraient dû être soignés sont repartis sans traitement", a dénoncé Régis Garrigue, patron de l'ONG "Help Doctors" dont le siège est à Lille (nord de la France). "Si les secours (...) prennent du temps, il y aura beaucoup de problèmes sanitaires", a-t-il prévenu.

Pour aider le Bangladesh, la communauté internationale a promis 470 millions de dollars.