Un responsable de l'agence a cependant signalé qu'une vague d'un mètre de haut avait été mesurée. Les autorités malaisiennes ont repéré des ondes de un à trois mètres de hauteur s'éloignant de l'épicentre, situé à 159 km au sud-ouest de Bengkulu.

Deux personnes ont été tuées et 11 autres ont été blessées mercredi lors d'un puissant séisme qui a frappé l'île indonésienne de Sumatra, a annoncé un responsable du gouvernement indonésien.

Une personne a été tuée par la chute de débris dans la ville de Bengkulu, proche de l'épicentre, a déclaré le porte-parole de la présidence.

Les Indonésiens ont diffusé une deuxième alerte au tsunami après une réplique d'une magnitude de 6,6, toujours dans le sud de Sumatra, alerte qu'ils ont levée par la suite.

Un violent tremblement de terre survenu dans la même région avait provoqué le tsunami dévastateur du 26 décembre 2004 qui avait fait plus de 230.000 morts sur tout le pourtour de l'océan Indien.

CHAOS A PADANG

"Les services de secours d'urgence sont mobilisés et le président a ordonné à l'armée de participer aux efforts", a déclaré le porte-parole de la présidence indonésienne.

Selon les chaînes de télévision locales, des immeubles se sont effondrés dans la ville de Padang, capitale de la province de Sumatra Ouest, et certains ont pris feu.

Le maire de Padang, Fauzi Bahar, a déclaré que trois personnes étaient prises au piège dans les décombres d'un bâtiment de trois étages.

"La ville est plongée dans le chaos. Tout le monde cherche à se réfugier sur les hauteurs. J'ai vu une maison complètement détruite. J'essaie de sauver ma famille", a déclaré un témoin contacté par Reuters.

A Bengkulu, "les gens ont paniqué et essayé de sauver leur vie", a raconté à la radio un policier, ajoutant avoir entendu dire qu'un immeuble de trois étages s'était effondré.

Un habitant de la ville a déclaré que l'électricité avait été coupée et qu'il était difficile d'évaluer les dégâts.

"Le séisme était très violent et je me suis précipité hors de ma maison. Je ne sais pas s'il y a des dégâts car il fait noir", a dit cet habitant, joint par téléphone.

La secousse a été ressentie également à Singapour, en Malaisie et en Thaïlande, où des bâtiments ont été évacués.

ALERTE AU TSUNAMI

Le centre d'alerte au tsunami du Pacifique a diffusé une alerte concernant tout l'océan Indien.

En Malaisie, les autorités ont invité les habitants à se tenir éloignés des plages. Dans l'île touristique de Penang, particulièrement touchée par le tsunami de décembre 2004, la police a été mobilisée pour évacuer les personnes des hôtels situés en bord de mer.

Le gouvernement indien a lancé une alerte pour les archipels isolés d'Andaman et de Nicobar, situés à quelque 1.200 km à l'est des côtes du continent qui lui n'était pas concerné. L'alerte a été levée au bout de plusieurs heures.

En Australie, l'alerte a pris fin pour les îles Christmas et Cocos, puis, quelques heures plus tard, elle a été également levée pour l'Australie occidentale.

Une alerte au tsunami a aussi été déclenchée sur l'île française de la Réunion